□ Baroque □
□ バロック □
□ Sting □
□ PS1, Saturn - Jap □

Sting ne sont pas des larves, c'est évident. Ils sont derrière le très grand Treasure Hunter G et les sympathiques Evolution, ainsi que plus récemment le Riviera Yakusoku no chi sur Wonderswan et GBA (édité par Atlus USA bientôt !). Derrière ce Baroque aussi. Baroque, c'est mon jeu préféré. Baroque c'est l'apothéose de la poésie et de la paranoïa.

"Une illusion, et alors ? Je vois des mirages, je sais, et alors ? J'en ai marre de l'eau, moi, j'en suis écoeuré a mourir, plutôt qu'une vielle eau croupie je préfère mille fois des grains de sable qui grincent entre les dents et déchirent la gorge jusqu'au sang, je suis malade a vomir de respirer ce vieil air stagnant, mon ennui finira par recouvrir la terre et j'allumerai un feu avec." Murakami Ryu Les joueurs de Baroque ont de la chance, ils incarnent encore un personnage tourmenté. Un jeune homme amnésique avec un énorme chagrin et un esprit de culpabilité, de quoi faire le malinou devant monsieur Squall Leonheart. C'est un jeune homme qui a un ange dans la tête. Oui vous savez, quand quelqu'un meurt il se transforme en ange et un ange c'est comme une mouche il y a des héros tourmentés qui en avalent, un ange a tête humaine et qui dicte tout plein de choses au jeune homme. L'ange lui a dit qu'aider les gens pourraient apaiser son chagrin et cette faible confiance en lui. Le monde de Baroque est la suite d'un armageddon et beaucoup d'humains ont mutés en d'etranges créatures, suivirent des cultes étranges et des guerres civiles (si ville il y avait encore) et les habitants de ce désordre attendent en vain un héros pour nettoyer l'eau croupie qui salie l'endroit. Et puis il ya cette tour qui s'étend a perte de vue et qui semble dominer le monde. Est-ce la tour qui causa le jugement dernier ou la tour qui sauvera et réparera le monde endommagé ? Personne ne le sait. Personne n'a le courage de gravir la tour de la Nerve pour y voir la vérité à part les quelques héros irréels et inutiles qui y sont envoyés, qui ne reviennent jamais. C'est donc l'ange qui investit la tête du nouvel héros qui poussera celui-ci à visiter la tour. Car amnésique et tourmenté il est facilement influençable... "Tandis que les insectes viendront se nourrir des chairs pourries, il vit avec son ange invisible en haut de cette tour restée debout et il regarde en bas, voila ce qu'il désire".

Great Heat 20320514

Baroque, c'est sans aucun doute le jeu le plus malsain jamais créé, le design le plus fou jamais inventé, les donjons les plus durs jamais étudiés ... Baroque c'est comme le livre des mille Enfers, où on prit O démon , d'avoir pitié de nos misères. Baroque est un Survival Donjon RPG 3D (oui, tout ça) de grande classe en vue subjective avec des donjons aléatoires et bourrés de pièges , mais qui ont toujours comme point commun d'être réduits et d'enfermer très vite le joueur dans un cul de sac bourré de monstres. Du coup, on a parfois pas le temps de contempler les décors tous texturés de désillusions. Mais en fait, on les perçoit, on sent la rouille qui ressort des murs, on tomberait presque amoureux de ces murs oxydés et pointus comme une putain d'aiguille à coudre. Parce que quand on les regardes, c'est qu'on a le temps, c'est qu'on n'est pas pourchassé par des monstres abominables et informes et qu'on peut se reposer. Du coup les seules préoccupations du moment sont de faire retomber les battements de notre coeur, remonter sa barre de vitalité et regagner quelques HP grâce aux items récupérés (on a une barre de HP classique et une barre de vitalité qui descend progressivement et continuellement). Les monstres de Baroque empruntent d'ailleurs beaucoup au monde de l'ésotérisme, où le contexte de fantaisie urbaine est é levé au rang d'art. Le seul moyen de détruire ces monstres est de les shooter au gros gun, mais c'est un item qui se fait rare dans ce jeu, ou bien de les découper avec son épée boostée (on peux la modifier en la couplant à certains items). Une fois morts ces larves vous donnent quelques xps et une petite sphère blanche qui permet de faire remonter sa barre de vitalité. Mais, le joueur est en fait toujours en fuite parce que les ennemis sont trop nombreux et trop chiants à tuer. C'est formidable, on est constamment frustré et on doit prier pour survivre. D'autant plus que les compositions de Masaharu Iwata pour Baroque, sûrement son chef d'oeuvre le plus personnel, vous laisseront pantois d'admiration. On est habitué quand on parle d'Iwata à penser à de la musique héroïque, avec un penchant pour l'orchestration délicate. Mais dans Baroque, il a créé des musiques d'ambiance follement mélodiques, mélangeant les tons industriels -la musique d'intro est une perle d'indus à la Tetsuo de Chu Ishikawa- ou glacials.

Dans Baroque il n'y a qu'une ville et des habitants mutants, la seule chose à faire est de gravire la tour de la Nerve. Mais parfois, c'est en revenant dans la ville principale que les NPC vous apprendront des tonnes de choses sur le monde de Baroque et sur ce scénario vraiment étourdissant. Le jeu est ponctué par plusieurs scènes cinématiques, toutes très jolies (surtout les intros), et les personnages principaux sont véritablement attachants.

Le jeu existe sur Saturn et Playstation. La version saturn possède une jaquette fabuleuse ornée d'une feuille calque que l'on peut placer au dessus du livret pour simuler un effet holographique, et une difficulté plus rebutante que la version Play qui est plus simple mais plus longue (quelques étages supplémentaires) et qui propose une deuxième introduction divinement bien chantée. La version Saturn de Baroque possède par contre le petit truc en plus qui fait toute la différence, son système de sauvegarde fatalement énervant, parce qu'on ne sait jamais si notre sauvegarde va être acceptée ou pas, alors que sur playstation on peut sauver entre chaque étage. Cette caractéristique assumée de la version Saturn apporte un réel plus a l'ambiance et à l'attitude psychotique du jeu. Baroque a évidemment ses défauts, certains non négligeables pour le joueur lambda. Le jeu est assez moche, la 3D de la version saturn est très pixellisée et tout est toujours très sombre. De plus le gameplay est très rigide si on ne possède pas le stick analogique. Baroque est un jeu véritablement caractéristique, très très personnel. Il est loin de plaire à tout le monde et c'est évident que beaucoup de joueurs le trouveront tout simplement nullissime alors que d'autres tomberont sous le charme de son ambiance ultra travaillée et de son concept plutôt inédit. Mais il vaut en tout cas largement les 20 euros qu'il coute aujourd'hui. Il faut au moins applaudir son partis pris artistique de fou-furieux, parce que c'est si rare.

De plus, Baroque a tellement séduit que Sting a créé pour ses fans une suite appelée BaroqueSyndrome, un digital comic qui transforme les nouvelles publiés dans un magasine japonais en roman digital. Sting a sortit aussi un shareware shoot them up très réussis du nom de Baroque Shooting ainsi qu'un Baroque Typing pour PC (qui reprend les musiques d'Iwata). Tiens, Sting viens d'annoncer qu'un Baroque Online est en préparation, une grande nouvelle pour moi, parce que l'online permettra sans doute de développer énormément le fabuleux univers de Baroque.

En 3 mots et une virgule, Baroque, c'est culte.

Section complète sur Baroco ici.


□ Screenshots □

   
   

-> Back to TOP